Main content

Home

Menu

Loading wiki pages...

View
Wiki Version:
### **Effects of climate change on tundra watersheds in Inuvik** ### Français ci-dessous **Collaborating Researcher(s) and Agency:** - Philip Marsh, Professor and Canada Research Chair, Wilfrid Laurier University **Description of Project:** This internship will deal with data that are essential to preserve for future research on understanding ecological process under a rapidly changing climate. They were collected by a unique, integrated observing network in the Arctic since 1991, through research that has focused on understanding the effects of climate change on changes in vegetation, climate, permafrost and water. They encompass measurements of sapflow, changes in vegetation over the last decades, evapotranspiration, weather data from five stations in the basin, three eddy covariance stations for carbon flux observations, streamflow from three watersheds, permafrost, soil moisture, snow on the ground, and a large array of remote sensing data. **Remuneration:** As with all Living Data Project internships, a fellowship of $6500 is provided for 6 weeks of full-time internship (or the equivalent part-time work spread over a longer time period; **240 hours total**). This fellowship is intended to contribute to the annual stipend of the graduate student, and is inclusive of any benefits or costs. **Internship date:** `Start: anytime between 01 May and 01 July 2022` `End: latest by 30 September 2022` **Internship location:** Virtual, with the possibility of an in-person period in Waterloo, at the Wilfrid Laurier University. **Other potential benefits to intern:** This data rescue internship partially fulfills the requirements of the CIEE Certificate in Data Management and Reproducible Research (see https://www.ciee-icee.ca/data.html). The intern will learn details related to key aspects of ecological and water change at an Arctic location. This site is located in the dynamic taiga-tundra ecotone. The intern will also participate in meetings with northern partners of the the Wilfrid Laurier University. **Qualifications required:** The candidate must be a registered graduate student at one of the following four universities: McGill University, University of British Columbia (Vancouver or Okanagan), Université de Montréal, and University of Regina. The candidates major area of research must be one of ecology, evolution, or environmental sciences, and the candidate must demonstrate that they have the conceptual training necessary to evaluate the ecological value of the data that they may encounter in this project. The candidate must be able to create computer scripts to manage digital data, including data validation, compilation, and quality control, and have the relevant scientific expertise to create useful metadata. The candidate should be enthusiastic about preserving legacy data and demonstrate a commitment to open science. Geospatial and statistical skills, as well as English proficiency, are also required. **Qualifications desired:** The ideal candidate will have research interests in forestry, limnology, landscape ecology, climate change biology and water science. The candidate will ideally have completed or plan to register in the Living Data Project's modules on Productivity and Reproducibility ([course outline](https://osf.io/uwzx5/wiki/1.%20Course%20outline%20and%20schedule/)) and Scientific Data Management ([course outline](https://osf.io/sjf2g/wiki/Course%20outline/)). We will also consider equivalent training or demonstration of skills. Please fill in the [application form](https://ubc.ca1.qualtrics.com/jfe/form/SV_2gGlyvILXVQ91B4) by `10 January 2022`. ----- ### **Effets du changement climatique sur les bassins versants de la toundra à Inuvik** ### **Chercheurs collaborant et organisation:** - Philip Marsh, professeur et titulaire d’une chaire de recherche du Canada, Wilfrid Laurier University **Description du projet:** Ce stage portera sur des données qu'il est essentiel de préserver pour les recherches futures sur la compréhension des processus écologiques d’un climat en changement rapide. Elles ont été collectées dans l'Arctique depuis 1991 par un réseau d'observation unique et intégré, dans le cadre de recherches visant à comprendre les effets du changement climatique sur l'évolution de la végétation, du climat, du pergélisol et de l'eau. Elles comprennent des mesures de l'écoulement de la sève, de l'évolution de la végétation au cours des dernières décennies, de l'évapotranspiration, les données météorologiques provenant de cinq stations du bassin, celles de trois stations de covariance de tourbillon pour l'observation des flux de carbone, ainsi que des données sur le flux de trois bassins versants, le pergélisol, l'humidité du sol, la neige au sol et un large ensemble de données de télédétection. **Rémunération :** Comme pour tous les stages du projet Living Data, une bourse de 6500 $ est fournie pour 6 semaines de stage à temps plein (ou l'équivalent réparti sur une période plus longue, soit **240 heures au total**). Cette bourse vise à contribuer aux revenus de l'étudiant ou de l’étudiante aux cycles supérieurs et inclut tous les avantages ou couts. **Date du stage:** `Début : entre le 1er mai et le 1er juillet 2022` `Fin : au plus tard le 30 septembre 2022` **Lieu du stage:** Virtuel, avec possibilité d'une période en personne à Waterloo, à l'Université Wilfrid-Laurier. **Autres avantages potentiels du stage:** Ce stage de sauvetage de données répond en partie aux exigences du certificat de l’ICEE en gestion des données et recherche reproductible (voir https://www.francais.ciee-icee.ca/donneacutees.html). Le ou la stagiaire apprendra les détails liés aux aspects clés des changements écologiques et hydriques sur un site arctique. Ce site se trouve dans l'écotone dynamique de la taïga-toundra. Le ou la stagiaire participera également à des réunions avec des partenaires nordiques de l'Université Wilfrid-Laurier. **Qualifications requises:** La personne candidate doit étudier aux cycles supérieurs dans l'une des quatre universités suivantes : l'Université McGill, l’University of British Columbia (Vancouver ou Okanagan), l'Université de Montréal ou l'University of Regina. Son principal domaine de recherche doit être en écologie, en évolution ou en sciences de l'environnement, et elle doit démontrer qu'elle possède la formation conceptuelle nécessaire pour évaluer la valeur écologique des données du projet. La personne candidate doit être capable de créer des scripts informatiques pour gérer des données numériques, les valider, les compiler et contrôler leur qualité. La personne candidate doit aussi posséder l'expertise scientifique pertinente à la création de métadonnées utiles. Le ou la candidate doit être enthousiaste à l'idée de préserver des données historiques et démontrer son engagement envers la science ouverte. Enfin, le ou la candidate doit avoir des compétences géospatiales et statistiques, et maitriser l'anglais. **Qualifications recherchées:** Le ou la candidate idéale aura des intérêts de recherche dans la foresterie, la limnologie, l'écologie du paysage, la biologie du changement climatique et les sciences de l'eau. Le ou la candidate aura idéalement effectué les modules du Projet Living Data sur la productivité et la reproductibilité ([plan de cours](https://osf.io/uwzx5/wiki/1.%20Course%20outline%20and%20schedule/) – en anglais) et la gestion des données scientifiques ([plan de cours](https://osf.io/sjf2g/wiki/Course%20outline/) – en anglais) ou aura démarré les procédures d’inscription à ces modules. Une formation équivalente ou une démonstration de compétences seront aussi considérées. **Dépôt de candidature:** Veuillez remplir le [formulaire de candidature](https://ubc.ca1.qualtrics.com/jfe/form/SV_2gGlyvILXVQ91B4) d'ici le `10 janvier 2022`.